www.smlm.org.org Senatus de Montreal Legion de Marie
 

Manuel


Recherche...

Couverture
Table des matières
Abréviations des Livres de la Bible
Abréviations des Documents du Magistère
Pape Jean-Paul II à la Légion de Marie
Note préliminaire
Profil de Frank Duff

Photographies
Frank Duff
L'autel légionnaire
Vexilla

Chapitres
1. Nom et Origine
2. But
3. Esprit de la Légion
4. Le Service légionnaire
5. Les Traits fondamentaux de la Dévotion légionnaire
6. Les Devoirs des légionnaires envers Marie
7. Le Légionnaire et la Sainte Trinité
8. Le Légionnaire et l'Eucharistie
9. Le Légionnaire et le Corps mystique du Christ
10. L'Apostolat de la Légion
11. Plan de la Légion
12. Les Buts extérieurs de la Légion
13. Conditions d'admission
14. Le Praesidium
15. La Promesse légionnaire
16. Autres Degrés d'affiliation
17. Les Âmes des légionnaires défunts
18. Déroulement de la réunion du praesidium
19. La Réunion et le membre
20. Le Système invariable de la Légion
21. Foyer Mystique de Nazareth
22. Les Prières de la Légion
23. Les Prières invariables
24. Les Patrons de la Légion
25. Tableau de la Légion
26. La Tessera
27. Le Vexillum Légionis
28. Gouvernement de la Légion
29. Fidélité légionnaire
30. Rassemblements
31. Extension et recrutement
32. Objections à prévoir
33. Devoirs Fondamentaux des légionnaires
34. Devoirs des Officiers de praesidia
35. Ressources
36. Praesidia qui nécessitent une mention spéciale
37. Suggestions concernant les travaux
38. Les Patriciens
39. Directions Fondamentales pour l'apostolat légionnaire
40. Allez proclamez l'Évangile à toute la création
41. La plus grande d'entre elles, c'est la Charité

Appendices
Appendice 1: Lettres et Messages des Papes
Appendice 2: Extraits de la Constitution dogmatique sur l'Église, Lumen Gentium, du concile Vatican II
Appendice 3: Extraits du Code de droit canonique sur les obligations et les droits des fidèles laïcs du Christ.
Appendice 4: La Légion Romaine
Appendice 5: Confrérie de Marie, Reine des Coeurs
Appendice 6: La Médaille de l'Immaculée Conception appellée la médaille miraculeuse
Appendice 7: La Confrérie du Très Saint Rosaire
Appendice 8: L'enseignement de la doctrine chrétienne
Appendice 9: Association pionnière du Sacré Coeur pour l'abstinence totale
Appendice 10: Étude de la foi
Appendice 11: Synthèse mariale

La prière de St Bernard

Indexes
Index des Références bibliques
Index des Documents du Magistère
Index des Références Papales
Index d'Auteurs et autres Personnes dignes de mention
Index des sujets

Note des références à Notre Seigneur

Poème de Joseph Mary Plunkett


Video documentaire  

  
 Accueil Spiritualite Praesidium Interaction Liens
Chapitre 11

11

PLAN DE LA LÉGION

1. La sainteté personnelle: but et moyen

Le moyen général et indispensable par lequel la Légion de Marie entend atteindre son but est le service personnel, agissant sous l'impulsion du Saint-Esprit, avec le secours de la grâce divine comme principe animateur, et la gloire de Dieu et le salut des âmes, comme but ultime de son action.

Ainsi la sainteté de vie que la Légion cherche à promouvoir dans ses membres est aussi le moyen premier de son action. " Je suis la vigne; vous, les sarments. Celui qui demeure en moi, et moi en lui celui-là porte beaucoup de fruit; car hors de moi vous ne pouvez rien faire." (Jn 15:5)

" Cette Église, dont le saint Concile expose le mystère, la foi lui reconnaît une sainteté sans défaillance. En effet, le Christ, Fils de Dieu, qui avec le Père et le Saint-Esprit est proclamé " le seul Saint" , a ainsi aimé l'Église comme son épouse et s'est donné pour elle afin de la sanctifier (cf. Ep 5:25-26). Il l'a unie à lui comme son corps et l'a comblée du don de l'Esprit Saint, pour la gloire de Dieu. Voilà pourquoi tous les membres de l'Église, tant ceux qui appartiennent à la hiérarchie que ceux qui sont dirigés par elle, sont appelés à la sainteté, selon l'expression de l'Apôtre: 'La volonté de Dieu c'est votre sanctification', (1 Th 4:3;cf Ep 1:4). Cette sainteté de l'Église se manifeste constamment et doit se manifester par les richesses de la grâce que l'Esprit Saint produit chez les fidèles; elle s'exprime différemment en chacun de ceux qui, dans la conduite de leur vie, parviennent, en édifiant le prochain, à la perfection de la charité, et elle apparaît en quelque sorte proprement dans la pratique des conseils qu'on appelle d'ordinaire " évangéliques" . Cette pratique des conseils, embrassée par beaucoup de chrétiens sous l'impulsion du Saint-Esprit, soit privément, soit dans une condition ou un état reconnus dans l'Église, porte, et doit porter dans le monde un témoignage remarquable et un éclatant exemple de cette sainteté." (LG 39)

2. Une organisation fortement structurée

Les grandes forces de la nature se dépensent en pure perte, si elles ne sont pas rendues utilisables. De même un zèle sans méthode et un enthousiasme sans guide ne rapportent jamais de grands résultats, intérieurs ou extérieurs, et ils sont rarement durables. C'est pourquoi la Légion de Marie présente à ses membres un mode de vie plutôt qu'un travail à faire. Elle fournit un système intensément structuré, dans lequel nombre de points ont force de règle, qui dans d'autres organisations sont simplement encouragés ou suggérés, et pour lesquels elle recommande un esprit de scrupuleuse observance dans tous les détails. En retour elle promet la persévérance et un développement notable des qualités de la perfection chrétienne, à savoir: la foi, l'amour de Marie, l'intrépidité, l'oubli de soi, la fraternité, l'esprit de prière, la prudence, la patience, l'obéissance, l'humilité, la joie, et l'esprit apostolique.

" Le développement de ce qu'on appelle l'apostolat laïque est une des manifestations de notre temps. À ne considérer que le grand nombre de ceux qui peuvent s'y adonner, quelle perspective illimitée d'extension! Combien insuffisantes cependant semblent les dispositions prises jusqu'ici pour exploiter à fond ce mouvement gigantesque! Lorsqu'on met en parallèle la multitude des Congrégations religieuses si merveilleusement conçues pour pourvoir aux besoins de ceux qui quittent le monde, et la forme d'organisation qu'on pense suffisamment bonne pour ceux qui restent dans le monde, il y a un contraste frappant. D'un côté, la plus minutieuse application d'esprit, la plus savante précision pour tirer de chacun le meilleur parti! De l'autre, hélas, combien rudimentaires et superficielles les dispositions prises! Sans doute l'association demande à ses membres de se dévouer quelque peu; mais son influence sur la majorité d'entre eux ne revêt guère plus que l'aspect d'un incident au cours de la semaine, et elle-même ne semble pas ambitionner un rôle plus efficace. Il lui faudrait une idée plus haute de sa mission. Ne devrait-elle pas être pour chacun de ses membres le bourdon de leur pèlerinage terrestre - l'épine dorsale même de toute leur vie spirituelle?

Sans doute les Congrégations religieuses doivent servir de modèle pour ceux qui travaillent en commun et, toutes proportions étant gardées, on peut penser que la qualité du travail s'améliorera dans la mesure où elle se rapprochera de la pensée de l'Ordre. Cependant ceci amène la difficulté de déterminer le degré exact des règles à imposer. Si désirable que soit la discipline en vue de l'efficacité, il y a toujours le danger d'exagérer, et de diminuer ainsi l'attrait de l'organisation. On ne doit pas oublier que le but à atteindre est une organisation permanente laïque - et non quelque chose d'équivalent à un nouvel ordre religieux, ou qui pourrait tendre à le devenir par la suite, comme cela s'est produit maintes fois dans l'histoire.

L'objet en vue est celui-ci et non pas un autre: amener à s'organiser d'une manière efficace des personnes menant leur train de vie ordinaire tel que nous le connaissons, et chez qui il faut tenir compte de goûts divers et d'occupations variées qui ne sont pas tous de caractère purement religieux. La réglementation à imposer ne devra donc pas dépasser ce qu'accepterait la moyenne des gens auxquels est destinée l'organisation, sans pourtant lui être inférieure." (Father Michael Creedon, premier Directeur spirituel du Concilium Legionis Mariae)

3. Perfection des membres

La Légion veut que la perfection de ses membres se juge selon l'exacte fidélité à sa méthode, et non pas à quelque satisfaction ou à l'apparent degré de succès auquel peuvent atteindre les efforts du légionnaire. Par suite, un membre ne mérite le nom de légionnaire que dans la mesure où il se soumet au règlement. Rien de plus. Les directeurs spirituels et les présidents de praesidia sont priés de rappeler constamment cette conception du membre à ceux dont ils ont la charge. Elle constitue un idéal à la portée de tous. (Ce que ne sont pas le succès et la consolation). Réalisée au jour le jour, pareille fidélité est le remède contre la monotonie, le travail désagréable, les insuccès réels ou imaginaires qui pourraient anéantir les espoirs les plus prometteurs des débuts.

" Il est à remarquer que nos services à la Société de Marie se mesurent non à l'importance du poste que nous occupons, mais au degré d'esprit surnaturel et au zèle marial avec lequel nous nous dépensons au poste assigné par l'obéissance, si humble, si effacé qu'il soit."

(Petit Traité de Mariologie: Marianiste)

4. L'obligation primordiale

Le premier devoir que la Légion impose à ses membres, c'est l'obligation d'assister à ses réunions. Ce qu'est la lentille pour les rayons du soleil, la réunion l'est pour ses membres. Le foyer de la lentille concentre les rayons, fait jaillir le feu et embrase tout ce qui l'entoure. C'est la réunion qui fait la Légion. Ce lien étant brisé ou mésestimé, les membres se retirent un à un et le travail s'effondre. Au contraire, plus la réunion est respectée, plus le pouvoir de l'organisation s'intensifie.

Ce qui suit, écrit dans les premières années de son existence, représente maintenant ce que pensait alors la Légion au sujet de l'organisation, et donc sur l'importance de la réunion, point central d'une telle organisation: -- " Dans l'organisation, les individus, quelque remarquables qu'ils soient, se contentent d'être des rouages; ils cèdent beaucoup de leur indépendance à la machine, c'est-à-dire au corps que forment les associés; mais ainsi, le travail y gagne au centuple. Nombre d'individus qui, isolément seraient restés incapables ou oisifs, entrent ainsi dans le mouvement - chacun travaille, non plus avec sa propre faiblesse individuelle, mais avec la ferveur et la puissance des plus grandes qualités qui se trouvent dans l'ensemble des membres. Considérons des morceaux de charbon gisant inutilisés, et les mêmes charbons au coeur d'une fournaise ardente. Ce parallèle n'a pas besoin de commentaire.

Indépendamment des individus qui la composent, l'organisation possède alors une vie propre bien marquée. Plus encore que la beauté ou la nécessité urgente de l'oeuvre accomplie, cette caractéristique de cohésion est l'aimant qui attire le plus les nouveaux adhérents. L'association établit une tradition, engendre la fidélité, jouit du respect, de l'obéissance, et inspire puissamment tous les membres. Interrogez ceux-ci, et vous verrez qu'ils s'appuient sur elle comme sur une sage vieille mère. Et il en est bien ainsi. Ne les garde-t-elle pas de bien des pièges: les imprudences du zèle; le découragement devant l'échec; l'orgueil du succès; l'hésitation devant l'opinion non appuyée; la timidité dans l'isolement? En général, c'est elle qui leur fait éviter les sables mouvants de l'inexpérience. Elle s'empare des matériaux bruts de la simple bonne intention et les transforme; elle organise le travail sur un plan régulier: elle assure l'expansion et la continuité." (Father Michael Creedon, premier Directeur spirituel du Concilium Legionis Mariae)

" Considérée par rapport à nous, ses membres, la société de Marie est l'extension, la manifestation visible de Marie, notre Mère du ciel. Marie nous a reçus dans la Société comme dans le sein de sa tendresse maternelle, pour nous former à la ressemblance de Jésus, et faire ainsi de nous des fils privilégiés, pour nous assigner notre tâche apostolique, et ainsi nous associer à sa mission de Corédemptrice des âmes. Pour nous, aimer et servir la Société, c'est aimer et servir Marie." (Petit Traité de Mariologie: Marianiste)

5. La réunion hebdomadaire du praesidium

Chaque semaine, dans une atmosphère surnaturalisée par la richesse de sa prière, par ses pratiques de dévotion et par son esprit de douce fraternité, le praesidium tient sa réunion pendant laquelle on assigne sa tâche à chaque légionnaire, et chacun rend compte du travail qu'il a accompli. Cette réunion hebdomadaire est le coeur de la Légion, qui propulse le sang de la vie dans les veines et les artères. C'est la centrale de laquelle jaillissent la lumière et l'énergie. C'est le trésor qui pourvoit à tous ses besoins particuliers. C'est le grand exercice communautaire où, selon sa promesse, quelqu'un, bien qu'invisible, se tient au milieu d'eux, où la grâce particulière requise pour son travail est accordée à chacun. C'est là que les membres se pénètrent de l'esprit de la discipline religieuse, qui les convainc de la nécessité d'agir avant tout pour plaire à Dieu et se sanctifier eux-même, et de recourir à l'organisation légionnaire comme au moyen le plus apte à les aider pour atteindre ce double but. Alors ils s'adonnent à la tâche confiée, sans jamais la subordonner à leurs goûts personnels.

Les légionnaires regarderont donc l'assistance à la réunion hebdomadaire du praesidium comme le premier et le plus sacré de leurs devoirs envers la Légion. Rien d'autre ne peut y suppléer; sans elle, leur apostolat sera comme un corps sans âme. La raison nous dit et l'expérience prouve que la négligence de ce devoir primordial se traduit par un travail inefficace et elle ouvre la porte aux désertions des rangs de la Légion.

" À ceux qui ne marchent pas avec Marie, s'appliquent les mots de saint Augustin: 'Bene curris sed extra viam': 'vous faites de grands pas et vous courez bien, mais vous êtes en dehors de la voie.' Où aboutirez-vous?" (Petitatot)

RG Source
    http://www.smlm.org/manuel/CHAP11.html

© 2002-2017 www.smlm.org Tous droits réservés
Dernière mise à jour Montréal
Version pour
imprimante  Imprimer
Commentaires
Recommander
Menu