www.smlm.org.org Senatus de Montreal Legion de Marie
 

Manuel


Recherche...

Couverture
Table des matières
Abréviations des Livres de la Bible
Abréviations des Documents du Magistère
Pape Jean-Paul II à la Légion de Marie
Note préliminaire
Profil de Frank Duff

Photographies
Frank Duff
L'autel légionnaire
Vexilla

Chapitres
1. Nom et Origine
2. But
3. Esprit de la Légion
4. Le Service légionnaire
5. Les Traits fondamentaux de la Dévotion légionnaire
6. Les Devoirs des légionnaires envers Marie
7. Le Légionnaire et la Sainte Trinité
8. Le Légionnaire et l'Eucharistie
9. Le Légionnaire et le Corps mystique du Christ
10. L'Apostolat de la Légion
11. Plan de la Légion
12. Les Buts extérieurs de la Légion
13. Conditions d'admission
14. Le Praesidium
15. La Promesse légionnaire
16. Autres Degrés d'affiliation
17. Les Âmes des légionnaires défunts
18. Déroulement de la réunion du praesidium
19. La Réunion et le membre
20. Le Système invariable de la Légion
21. Foyer Mystique de Nazareth
22. Les Prières de la Légion
23. Les Prières invariables
24. Les Patrons de la Légion
25. Tableau de la Légion
26. La Tessera
27. Le Vexillum Légionis
28. Gouvernement de la Légion
29. Fidélité légionnaire
30. Rassemblements
31. Extension et recrutement
32. Objections à prévoir
33. Devoirs Fondamentaux des légionnaires
34. Devoirs des Officiers de praesidia
35. Ressources
36. Praesidia qui nécessitent une mention spéciale
37. Suggestions concernant les travaux
38. Les Patriciens
39. Directions Fondamentales pour l'apostolat légionnaire
40. Allez proclamez l'Évangile à toute la création
41. La plus grande d'entre elles, c'est la Charité

Appendices
Appendice 1: Lettres et Messages des Papes
Appendice 2: Extraits de la Constitution dogmatique sur l'Église, Lumen Gentium, du concile Vatican II
Appendice 3: Extraits du Code de droit canonique sur les obligations et les droits des fidèles laïcs du Christ.
Appendice 4: La Légion Romaine
Appendice 5: Confrérie de Marie, Reine des Coeurs
Appendice 6: La Médaille de l'Immaculée Conception appellée la médaille miraculeuse
Appendice 7: La Confrérie du Très Saint Rosaire
Appendice 8: L'enseignement de la doctrine chrétienne
Appendice 9: Association pionnière du Sacré Coeur pour l'abstinence totale
Appendice 10: Étude de la foi
Appendice 11: Synthèse mariale

La prière de St Bernard

Indexes
Index des Références bibliques
Index des Documents du Magistère
Index des Références Papales
Index d'Auteurs et autres Personnes dignes de mention
Index des sujets

Note des références à Notre Seigneur

Poème de Joseph Mary Plunkett


Video documentaire  

  
 Accueil Spiritualite Praesidium Interaction Liens
Chapitre 36

36

PRAESIDIA QUI NÉCESSITENT UNE MENTION SPÉCIALE

1. PRAESIDIA DE JEUNES

1. Des Praesidia pour des personnes de moins de dix-huit ans peuvent être fondés avec l'approbation de la Curia et être soumis aux conditions spéciales jugées nécessaires. Voir chapitre 14, paragraphe 22.

2. Le seul vrai moyen de s'initier à la Légion, c'est de pratiquer sa méthode. On donne souvent des conférences aux jeunes pour les exhorter à se vouer à l'apostolat quand le moment sera venu, mais ces conférences, si excellentes qu'elles soient, ne sont qu'un squelette, comparées au corps vivant d'un groupe en activité. De plus, une intention ou un désir d'entreprendre une oeuvre apostolique restent velléitaires s'ils ne sont pas soutenus par un entraînement effectif. Sans expérience, on est vite décontenancé et l'échec est presque certain si, pour débuter, on est réduit à ses seules lumières.

3. On doit considérer comme condition essentielle que, dans un tel praesidium, au moins le Président soit un adulte. Il serait souhaitable qu'il soit secondé par un officier adulte, susceptible de le suppléer en cas d'absence et d'aider à l'expansion du groupe. Si ces légionnaires adultes demeurent membres de leur praesidium d'origine, tout en ayant la responsabilité du praesidium de jeunes, ils satisfont ainsi à leur obligation de travail. Mais si ce cumul n'existe pas, ils sont tenus d'accomplir dans le groupe de jeunes un travail actif, à la mesure de leurs capacités d'adultes. Autant que possible, ces officiers devraient être des légionnaires expérimentés, parfaitement au courant des méthodes de la Légion et aptes par ailleurs à accomplir dans ces jeunes légionnaires le but que la Légion se propose en fondant le praesidium. Ce but n'est pas d'abord d'obtenir des membres l'accomplissement de certaines tâches, mais de les former spirituellement et de les préparer à prendre leur place dans les rangs ordinaires de la Légion, dès qu'ils auront l'âge requis.

4. Il est évident que l'allocution tiendra une place doublement importante dans la formation, étant donné que beaucoup de jeunes légionnaires ne sont pas en mesure d'assimiler le contenu du manuel par une simple lecture de celui-ci. Conséquemment, le Directeur spirituel (ou en son absence le Président) devrait prendre le manuel comme base de toute allocutio. Il en lira un passage de longueur modérée, puis l'expliquera d'une manière détaillée et simple, afin de s'assurer que chaque membre le comprend pleinement. Le manuel devrait être approfondi ainsi de semaine en semaine, du commencement à la fin, et alors on y reviendra. Cependant la fin du stage dans un praesidium de jeunes arrive si rapidement qu'il se peut qu'on n'ait pas la chance d'une seconde lecture approfondie avec les mêmes légionnaires. C'est pourquoi chaque allocution défectueuse représente une occasion gaspillée, une perte à laquelle on ne peut remédier.

5. Si le manuel peut être étudié systématiquement d'après la méthode recommandée à l'appendice 10, Étude de la Foi, il procurera un cours très utile, sans donner l'impression de n'être " qu'un devoir scolaire" . Ce sera une formation inestimable pour ces futurs piliers adultes de la Légion.

6. Comme les travaux choisis par les praesidia d'adultes ne seront probablement pas accessibles à un praesidium de ce genre, il importe de s'ingénier pour assigner chaque semaine à chaque membre un travail substantiel actif qui corresponde à ses capacités. Beaucoup de jeunes sont capables de fournir un travail considéré comme un travail d'adulte et en fait on ne devrait pas donner à des adolescents de seize ans des tâches qui ne seraient pas acceptées par des légionnaires adultes. Les tâches du praesidium devraient être diversifiées. Des travaux différents formeront de différentes manières. Comme chaque membre ne peut pas accomplir tous les travaux, la seconde meilleure manière d'obtenir une formation complète, c'est la mise en commun des observations découlant du travail de tous. Cette façon d'agir du praesidium y gagnera en intérêt.

7. Un minimum d'une heure de travail par semaine, soit la moitié de l'obligation imposée aux adultes, peut être accepté par le jeune membre.

8. Voici quelques suggestions de travail:-

(a) Distribuer des médailles miraculeuses de la façon suivante. À toutes les réunions, chaque légionnaire reçoit une ou deux médailles (un nombre déterminé). Il doit les regarder comme une réserve de munitions, qu'il doit employer, comme soldat de Marie, au plus grand avantage, en les donnant, si possible à des non-catholiques ou à des catholiques négligents. Cette idée éveille l'imagination et encourage au sacrifice. On doit lui apprendre comment répondre aux questions qui pourraient lui être posées et comment utiliser les brèches ainsi ouvertes.

(b) Recruter des membres auxiliaires. Ceci inclura la tâche d'expliquer à leurs recrues comment se disent les prières de la Légion et de les visiter régulièrement pour assurer leur fidélité.

(c) S'efforcer d'avoir au moins, une personne de plus chaque semaine qui s'engage: à l'assistance quotidienne à la Sainte Messe, ou à la pratique d'une dévotion, ou à l'entrée dans une confrérie, l'Apostolat de la Prière, ou quelque autre groupement catholique.

(d) Amener de jeunes enfants à la messe et aux sacrements.

(e) Servir la messe.

(f) Enseigner le catéchisme, et recruter pour les classes de catéchisme.

(g) Visiter des enfants dans un hôpital, ou dans un autre établissement ou à domicile.

(h) Visiter des infirmes et des aveugles et leur rendre divers services dont ils ont besoin.

9. On recommande instamment que tous les praesidia de jeunes engagent au moins deux de leurs membres à chacun des trois derniers travaux indiqués, c'est-à-dire (f), (g), (h). Ces travaux bien faits, constituent un entraînement magnifique pour les jeunes légionnaires qui y sont engagés, et ils pourraient servir de modèle pour les autres travaux du praesidium.

10. Il serait permis à un légionnaire d'un groupe de jeunes d'accomplir son travail en compagnie d'un légionnaire adulte.

11. Dans le cas de praesidia d'internats, il serait souhaitable de donner aux membres un travail actif ordinaire à l'extérieur de l'établissement. Les Supérieurs cependant soucieux de leurs responsabilités, pourront craindre qu'on abuse de ces privilèges et peuvent imaginer d'autres dangers. Quant à ces appréhensions: (a) Si ces légionnaires étaient membres de praesidia de jeunes à l'extérieur, ils feraient ce même travail ordinaire; (b) On pourvoit à l'avenir uniquement par la formation. S'il n'y a pas de liberté maintenant, il n'y a pas de formation pour le temps où liberté sera sans réserve. Ce travail à l'extérieur, protégé par la double discipline du collège et de la Légion, constitue une préparation idéale.

12. Il est normal d'établir un praesidium dans un collège où les étudiants retournent chez eux pendant les vacances. Ce qui rend impossible de tenir des réunions pendant cette période. Les membres pourront peut-être alors travailler dans les praesidia de leurs villes respectives.

13. On doit bien faire comprendre aux membres que leur propre sainteté est non seulement le but principal de la Légion, mais également le ressort de tout travail légionnaire. On les encouragera donc à prier et à faire des sacrifices aux intentions du praesidium. Ces exercices ne devraient pas être assignés aux membres, et ils ne devraient pas en rendre compte à la réunion. On doit particulièrement souligner que les exercices spirituels ne peuvent remplacer le travail actif. S'ils sont faits, ce sera en plus du travail actif.

14. Les membres apporteront un soin spécial à la préparation de leurs comptes rendus, et les officiers devraient leur montrer comment les présenter. La nature de leur tâche ne fournit pas habituellement beaucoup de matière à un compte rendu intéressant ou riche en détails; c'est pourquoi un effort spécial sera nécessaire pour que la manière de rendre le compte rendu crée de l'intérêt et de la variété.

15. Le sens de l'identité avec la catégorie adulte de la Légion, se livrant aux combats du Seigneur, dans des circonstances difficiles et souvent dangereuses, et devant mener à bien tant de grandes entreprises, ce sens-là vitalisera leurs propres travaux moins hardis, et captivera l'imagination de ces jeunes légionnaires (procédé que tout concourt à fortifier dans le système de la Légion). Ils seront ainsi préservés, eux-mêmes et bien d'autres par leur intermédiaire, de la tendance à considérer la religion comme une simple routine qui leur est imposée. Si cette dernière idée prend racine à l'âge où les impressions sont si vives, un tort a été fait que les succès scolaires les plus resplendissants ne sauront compenser.

16. La règle fixée pour la probation ne s'applique pas aux jeunes membres. Ils ne font pas non plus la Promesse légionnaire; ni ne peuvent siéger dans une Curia. Cependant en ce qui concerne le reste, les prières au complet, le système et les réunions y compris la quête secrète, on suivra minutieusement la marche fixée, exactement comme dans un praesidium d'adultes.

Le jeune légionnaire accomplira le temps normal de probation avant son admission dans un praesidium d'adultes.

17. Un légionnaire adulte, servant dans un praesidium de jeunes, mais n'ayant pas déjà fait sa Promesse dans un praesidium d'adultes, devrait la faire dans celui des jeunes. La cérémonie fera une profonde impression sur les jeunes et devrait susciter en eux le désir du jour où ils pourront eux aussi parfaire leur engagement en faisant la Promesse.

18. On a souvent proposé de modifier les prières pour faciliter aux enfants l'accès à la Légion. L'inadmissibilité d'une telle proposition devrait être évidente à la lecture de ce chapitre, qui indique que la qualité de membre du jeune doit se rapprocher de la qualité de membre de l'adulte. " Jeune" ne veut pas dire " insignifiant" . On doit proposer aux jeunes membres un idéal élevé dans les domaines de l'action et de la piété, parce qu'on doit s'attendre à ce qu'ils jouent, en général, le rôle de guides auprès d'autres jeunes. Il est évident que cette norme ne peut être atteinte par tout enfant, qui, après un certain entraînement, est incapable de réciter en entier et intelligemment les prières de la Légion.

19. On suggère également de mettre à l'usage des jeunes un manuel simplifié. Cette question est débattue à la section 10 du chapitre 33, Devoirs fondamentaux des légionnaires.

20. Il serait bon que les parents et les autres responsables des jeunes coopèrent pleinement à l'exécution du programme légionnaire duquel tant de choses dépendent. Ces jeunes sont en train de devenir ce que saint Louis-Marie de Montfort appelle: " une légion de vaillants soldats de Jésus et de Marie pour combattre le monde, le démon et la nature corrompue dans ces temps plus périlleux que jamais qui s'en viennent" . Aussi simple dans sa conception et sa structure qu'une poulie ou un levier, ou autre appareil pour multiplier la puissance, la Légion est capable de vivifier le corps entier de la Doctrine catholique et d'en faire une force motrice pour tous les desseins de la chrétienté. Mais cette force trouve aussi à se répandre dans l'immédiat. Elle remplit les heures de classe et de récréation, celles du foyer et tous les autres temps, d'un idéal saint et pratique. Elle donne aux membres une vision nouvelle des choses, qui équivaut à rendre le monde différent pour eux -- dans une nouvelle perspective:-

(a) Sur l'Église, une fois qu'ils ont pris conscience qu'ils en sont les soldats, qu'ils ont une place déterminée dans ses combats et qu'ils sont responsables de son extension.

(b) Sur les occupations et les tâches quotidiennes. De même qu'un rayon de lumière suffit à éclairer une pièce, le modeste travail de la Légion confère un sens nouveau à tout ce qui se fait au cours de la semaine. Ce que les membres apprennent et pratiquent dans le praesidium, ils vont le vivre dans leur vie ordinaire.

(c) Sur le prochain, en qui ils ont appris à voir et servir le Christ.

(d) Sur leur foyer, qu'ils ont appris à entourer de l'atmosphère de Nazareth.

(e) Sur l'aide à la maison (ou à l'école si le praesidium a lieu dans un internat) dans l'esprit de la Légion, c'est-à-dire celui de Marie à Nazareth; en cherchant du travail au lieu d'essayer de l'éviter; en choisissant les tâches les plus déplaisantes; en mettant tout son coeur dans l'accomplissement des plus petites choses; en étant toujours pleins de douceur et d'attention aux autres; travaillant toujours pour Jésus, en gardant le sens de sa présence.

(f) Sur l'école, car ils seront déjà plus ou moins pénétrés de l'idéal légionnaire, et en conséquence, ils découvriront sous un jour nouveau l'école, les enseignants, les livres, le règlement et les études. Ils en retireront ainsi plus de profit que d'autres. De sorte que, même si la Légion représentait du temps pris sur les études (ce qui est l'objection courante), l'effet produit serait un incomparable gain.

(g) Sur " devoir" et " discipline" . Ces deux choses d'importance capitale, qui sont si détestées des jeunes parce qu'ils les méconnaissent, seront rendues compréhensibles et belles quand elles seront rattachées à ces deux autres mots: " Marie" et " Légion" .

(h) Sur la prière, quand ils prendront conscience que ce n'est pas un simple devoir imposé, mais une source de force, un soutien pour leur travail et leur contribution précieuse au trésor de la Légion et par conséquent de l'Église.

21. Peut-être n'est-il pas exagéré d'affirmer que dans un praesidium mené comme il doit l'être, dans la fidélité aux directives précédentes, on découvre l'une des plus grandes influences éducatives possibles se rapportant aux jeunes. Il développera en eux les qualités distinctives du caractère chrétien, et à la manière d'un moule, il façonnera un grand nombre de jeunes, saints et dignes de confiance, qui seront la joie de leurs parents et de leurs supérieurs, et pour l'Église un ferme soutien.

22. Cependant tout ce programme, tous ces espoirs, seront frustrés par le praesidium de jeunes qui ne donne pas à ses membres un travail approprié, ou qui néglige autrement les règlements. Un tel praesidium est un moule déformant. Il porte préjudice à ses membres et aux gens de l'extérieur contre la Légion. Ce serait rendre service à la Légion que de le supprimer.

" Les jeunes gens ne doivent pas être regardés simplement comme l'objet de la sollicitude pastorale de l'Église: ils sont en fait, et ils doivent être encouragés à devenir des sujets actifs, qui prennent part à l'évangélisation et participent à la rénovation sociale. La jeunesse est le temps d'une découverte particulièrement intense du propre 'moi' et du propre 'projet de vie'; c'est le temps d'une croissance qui doit se réaliser 'en sagesse, âge et grâce devant Dieu et devant les hommes'." (Lc 2:52) (CL 46)

2. PRAESIDIA DANS LES SÉMINAIRES

" Il est de la plus haute importance de préparer les futurs prêtres à la coopération avec le laïcat. Le Concile dit bien 'qu'ils devraient volontiers écouter les laïcs, accorder une considération toute fraternelle à leurs désirs, et reconnaître leur expérience et leur compétence dans les divers champs de l'activité humaine . . .' Le récent Synode a également insisté sur la sollicitude pastorale envers le laïcat. 'L'étudiant devrait pouvoir proposer et présenter au fidèle laïque, surtout les jeunes, les diverses vocations qui s'offrent à eux ... Par dessus tout, il est nécessaire qu'il puisse instruire et seconder les laïcs dans leur vocation, afin qu'ils soient présents au monde pour le transformer par la lumière de l'Évangile, en reconnaissant leur tâche et en la respectant'." (PDV 59)

Il est évident qu'une connaissance approfondie d'une organisation aussi efficace et universellement connue que la Légion, serait un acquis de valeur pour les futurs prêtres et religieux. Une connaissance académique de la Légion serait cependant un pâle substitut à la connaissance qui s'acquiert en étant membre actif. L'établissement de praesidia pour les séminaristes revêt par conséquent une grande importance. Là où les praesidia internes ne sont pas possibles, les sujets en formation bénéficieraient grandement d'appartenir à des praesidia externes. Dans les praesidia internes et externes, les membres acquerraient une connaissance approfondie de la Légion, en théorie et en pratique de même qu'une philosophie complète de l'apostolat. Quand par la suite, ils seront assignés a un ministère, ils auront une bonne compréhension de la manière efficace d'opérer de la Légion et des autres groupes apostoliques.

En ce qui concerne les praesidia internes spécialement, les remarques suivantes devraient être soulignées:

(a) Il est essentiel qu'on dispose d'un laps de temps convenable pour la réunion hebdomadaire. Il serait difficile de tenir une réunion de moins d'une heure, et tous les efforts possibles devraient être faits pour lui accorder un peu plus de temps. L'ordre de la réunion, tel que décrit dans le manuel, sera suivi exactement.

(b) Un point de grande importance sera d'assigner à chaque membre un travail actif. Sans une tâche substantielle, on ne peut concevoir un praesidium. Étant donné que le temps libre est limité, que ce travail approprié peut n'être pas facile à trouver dans les circonstances de la vie au séminaire, et qu'on doit donner une attention particulière à l'étude du manuel, un minimum d'une heure par semaine devrait être consacré au travail actif. Le manque possible de variété dans le travail doit être compensé par la richesse spirituelle. Dans l'accomplissement des tâches, on s'efforcera de tendre à la perfection et de mettre l'accent sur l'union à Marie.

Les circonstances et le règlement du séminaire détermineront le choix des activités. Voici quelques suggestions: la visite à domicile, aux hôpitaux et autres institutions, l'instruction religieuse aux convertis, l'enseignement du catéchisme, la préparation des adultes et des enfants aux sacrements. Il importe au plus haut point que les travaux entrepris soient en étroite liaison avec les programmes de formation pastorale établis par les supérieurs.

(c) Les comptes rendus au praesidium doivent éviter les formules stéréotypées. Ils devraient être pleins de vie et d'intérêt. Le succès dans ce domaine fera de ces membres des maîtres dans l'art des comptes rendus et les qualifiera pour l'enseignement de cet art à ceux dont ils guideront les activités légionnaires dans l'avenir.

(d) On ne devrait pas assigner à un praesidium des tâches de caractère disciplinaire ou de pure surveillance. De telles tâches tendraient à rendre les membres de la Légion (et ensuite la Légion elle-même) impopulaires auprès de leurs camarades.

(e) L'entrée dans la Légion doit être tout à fait volontaire. Tout ce qui présenterait l'apparence d'une contrainte ou simplement du conformisme serait préjudiciable. Pour souligner la nature volontaire de l'engagement, c'est une bonne idée de tenir la réunion durant le temps libre.

(f) En ce qui regarde aussi bien les réunions que les activités, le praesidium sera conduit de manière à ne gêner en rien l'horaire et le règlement de la maison. Cependant, les conditions des activités légionnaires ne doivent pas être modifiées, car cela irait à l'encontre de tout le projet en vue. Dans la pratique, on se rendra compte que le travail fidèle d'un tel praesidium intensifiera l'attitude des étudiants envers leur vocation, leurs études et la discipline de leur maison.

RG Source
    http://www.smlm.org/manuel/CHAP36.html

© 2002-2017 www.smlm.org Tous droits réservés
Dernière mise à jour Montréal
Version pour
imprimante  Imprimer
Commentaires
Recommander
Menu